Historique

C’est à l’automne 2008 que la Maison des Petites Lucioles a été mise sur pied par un petit groupe de parents et de bénévoles, qui souhaitaient ainsi répondre aux besoins en matière de répit pour des familles de la région de Québec. Cette première maison, dont nous étions locataires, était située sur la rue de la Marine et nous pouvions y accueillir six enfants par jour dont trois enfants de la nation Crie, en hébergement. Plus d’une trentaine de familles de la région bénéficiaient régulièrement de nos services de répit.

En septembre 2013, nous avons emménagé dans une nouvelle maison complètement rénovée et adaptée aux besoins spécifiques de nos enfants. Après plusieurs mois de recherche d’une plus grande maison dont nous serions propriétaires et qui serait mieux adaptée aux besoins de nos petits, notre choix s’est arrêté sur le 1805 avenue de la Ronde dans le quartier Limoilou. Notre nouvelle maison est enfin devenue réalité, ce qui nous a permis de doubler notre capacité d’accueil et ainsi de répondre à la demande croissante de répits de la part de parents.

Ce projet a donc été rendu possible en 2013 grâce principalement au soutien financier de la ministre et députée de Taschereau, Madame Agnès Maltais, des fondations du CSSS Vieille-Capitale et de la Fédération des médecins spécialistes du Québec, de la Fondation Maurice-Tanguay ainsi que de plusieurs autres partenaires.

Au fil des ans, nous recevons également reçu l’appui du Programme régional de support aux ressources de répit, dépannage et gardiennage, des dons d’entreprises comme Vision Enfance et Famille, ainsi que des dons de fondations comme celles de la Fondation Maurice Tanguay et d’Opération Enfant Soleil. Nous menons aussi de nombreuses activités d’autofinancement qui contribuent grandement à notre équilibre budgétaire.

Au début du projet, l’équipe s’est composée autour de Lucie Bergeron, une entrepreneure en économie sociale qui a fondé Vision Enfance et Famille il y a près de vingt ans. Dans cette entreprise, Lucie et son équipe ont aidé à créer plus de 75 CPE à l’échelle de la province, notamment dans les communautés des Premières Nations du Québec. Elle a aussi travaillé en collaboration avec le CEGEP de St-Félicien à l’élaboration de programmes de formation pour les éducatrices et éducatrices spécialisées qui sont enseignés dans les communautés des Premières Nations et les villages inuit au Québec et au Nunavut.

Lucie a reçu en 2009 le prix Femme de Mérite de la YWCA de Québec, en reconnaissance de son engagement auprès des enfants du Québec. Jusqu’à tout récemment, son entreprise fournissait fonds et expertise pour soutenir le fonctionnement de la Maison des Petites Lucioles.